Accueil du site
ACCUEIL / les expositions temporaires / Figures de l'exil sous la Révolution
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

les expositions temporaires

Figures de l'exil sous la Révolution

L'exposition

Affiche de l'expositionAffiche de l'exposition

Figures de l'exil sous la Révolution
24 juin-26 septembre 2016


PROLONGEE JUSQU'AU 3 OCTOBRE !

Après La Mort de Brutus en 2006 et Représenter la Révolution en 2010, ce nouveau projet explore un autre thème majeur de la peinture d'histoire française de la fin du XVIIIe siècle.

Tandis que les Lumières ont conduit les artistes à réinvestir le champ des idées, par la méditation des vertus des grands hommes de l'Antiquité, la Révolution les a mis en prise directe avec l'action politique. Si la célébration des événements révolutionnaires acquiert une importance inédite dans l'économie de la création à partir de 1789, peintres et sculpteurs n'en continuent pas moins, tout au long de la décennie, d'interroger le passé antique pour éclairer le présent, et tentent, à mesure que la Révolution les éprouve, de proposer une méditation morale ou philosophique sur le sens de l'Histoire.

Symbolisant une condition humaine éternellement aux prises avec les caprices de la fortune, la figure de l'exilé s'impose ainsi comme une parabole du destin des Français. Fruit des retournements du pouvoir - ils sont nombreux au cours de la dernière décennie du siècle -, le proscrit est de tous les partis, incarnant des vertus et des valeurs différentes selon le moment politique où il est invoqué.

Réunissant une trentaine d'œuvres mettant en scène le départ, l'errance ou le retour, l'exposition proposera de réévaluer la réception des figures de l'exil, depuis le Bélisaire de Marmontel, idole des hommes de progrès depuis 1767, jusqu'au Marcus Sextus de Guérin, héros fictif et unanime de la France post-thermidorienne, en passant par Caius Marius et Brutus le Jeune, les exilés républicains aux desseins vengeurs, Homère, le poète errant, Ulysse, l'aventurier mythique, et Œdipe, le modèle originel. A travers ce thème se dessine une histoire des errements du grand genre au cours de la Révolution.

Partager cette page  

Accueil | |

 

Domaine de Vizille
Musée de la Révolution française

Place du Château
BP 1753 - 38220 Vizille

téléphone : 04 76 68 07 35
télécopie : 04 76 68 08 53
courriel : musee-revolution@isere.fr

 

Presse

> Télécharger le communiqué de presse

L'affiche

> Télécharger l'affiche

en un clic